Atelier du goût n°4, les herbes et les fleurs comestibles.

Publié le par Valérie Gentil

C'est Leïla Si Moussa, jeune herboriste de 27 ans au parcours insolite, qui vient nous raconter aujourd'hui, à travers son métier d'herboriste, de cultivatrice et de cueilleuse, comment utiliser les herbes et les fleurs, pour le bien-être et pour la cuisine.

Après des études de lettres, Leïla est partie dans le sud pour faire une formation d'herboriste. Un métier qui, figurez-vous, n'existe plus officiellement, car interdit sous le Maréchal Pétain. Mais la rivalité entre le monde de la pharmacie et celle des herboristes est plus ancienne encore... Heureusement, quelques rebelles réussissent encore à nous protéger de cette confiscation de biens communs que constituent les herbes et les fleurs de nos contrées. Outre leur usage médicinal, leur utilisation réserve des surprises gastronomiques !

On en fait immédiatement l'expérience avec ce plateau dégustation : on commence par une tisane glacée de fleurs de sureau, recommandées pour leur vertu immunitaires, parfaites pour prévenir les coups de froid de l'automne. Son goût miellé est doux et sucré au palais, mais désaltérant. Un dessert liquide. On l'imagine bien en granité, avec un peu de sucre, car le miel risquerait de couvrir son goût miellé subtil naturel...

On continue avec une petite soupe de pêche, infusée dans une tisane de verveine. Le parfum vert de la verveine vient réveiller le côté sucré de la pêche. Un dessert carrément diététique ! Dans cette autre verrine, une salade de fraises, au sirop de romarin. Une association qui marche. Le sirop est aussi de Leïla, qui les prépare avec les plantes de sa cueillette. Quelques gouttes dans l'eau chaude, et voilà une tisane express. Pratique.

Pour terminer, Leïla nous fait déguster un morceau de fromage de chèvre, avec des fleurs de capucine, de bleuet, et des pétales de souci. On se régale à l'évocation des bienfaits de toutes ces fleurs, qui nous donnent l'impression de faire tenir un jardin dans une assiette... C'est beau, c'est bon, voilà un atelier du goût qui nous apprend que la poésie, ça se mange ! Merci Leïla !

Pour retrouver les produits de Leïla à Nantes, ses plantes, ses tisanes et ses sirops : "Le petit qu'a fait", et "la ferme de la Ranjonnière" !

Un atelier comme un jardin !Un atelier comme un jardin !
Un atelier comme un jardin !
Un atelier comme un jardin !Un atelier comme un jardin !

Un atelier comme un jardin !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article