Deuxième atelier du goût en mars : découverte des champignons urbains

Publié le par Slow Food Nantes

Deuxième atelier du goût en mars : découverte des champignons urbains

Ce mois-ci vous avez droit à deux ateliers du goût !

Ce deuxième atelier aura lieu mercredi 20 mars, nous nous retrouverons à nouveau au jardin des plantes de Nantes, et le thème sera les champignons urbains !

Le Champignon Urbain est un projet d’agriculture urbaine monté par trois compères, Philippe, Romain et Camille, qui ont décidé il y a 2 ans de produire des champignons comestibles (Shiitake) en ville. L’idée est née du constat de Romain Redais, 36 ans. « Je travaillais dans une brasserie et je me suis rendu compte que la bière créait un déchet : la drèche. Un produit périssable et lourd, dont le transport est coûteux. Une idée saugrenue germe alors dans l’esprit de Romain : réutiliser cette drèche comme base de culture de champignon. C’est ainsi que naît en 2017, l’association Le Champignon urbain. Leur objectif est de cultiver à l’horizon 2020 des champignons sur du marc de café et de la drêche de brasserie, afin de relocaliser la production alimentaire et de détourner de l’incinération de ces déchets constitués à 70 % d’eau. Après plusieurs mois de tests dans leur cave et leur cuisine, ils viennent d’ouvrir un tout nouveau site de production à Chantenay. Ils font également partie des lauréats du projet « 15 lieux à réinventer » de la ville de Nantes et pourront prochainement faire pousser leurs champignons dans la chapelle de Martay, en plein centre. Ils aimeraient profiter de cet espace pour créer un lieu de découverte, avec des ateliers pédagogiques « pour faire découvrir notre mode de production aux enfants ce serait chouette ! »

 

Durée de l'atelier : 1h (18h30-19h30)

Lieu : salle Hectot du jardin des plantes de Nantes, entrée côté rue Stanislas Baudry

Tarif (dégustation comprise) : adultes 6€ / enfants 4€

Limité à 15 personnes
 
Rejoignez l'événement sur Facebook !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article