Encore plus belle sera la fête.

Publié le par Magali Hidalgo/Photos Christophe Bornet

Nous avons rejoint, Jean Roland Barret et moi-même, la commune de Plessé, désormais pour nous haut lieu de convivialité, pour un bilan de la Fête de la Vache Nantaise et des Races Locales, édition 2014.

Réserve, ce n'est pas "LE" bilan, mais "un" des bilans, celui du Village des Races Locales, dans lequel notre convivium officiait. Il est d'autant plus important que ce village, dans sa conception, était une des nouveautés 2014.

Ce n'est pas parce que Pierre Rabhi était parent de la fête, que Kub'Art a fait de splendides fresques et que Jean Pierre Gené, journaliste gastronome du Monde a écrit le 27 septembre une page entière dans le Monde2 que l'on doit s'asseoir pour ne plus rien faire !

Les bénévoles présents autour de la table, représentant chacun un pôle d'activité du village, ne sont pas là pour s'accorder un satisfecit général, loin de là ! Chacun est là pour dresser de son secteur un bilan digne de ce nom, un "actif-passif " rigoureux, ou "comment être parfait". A défaut d'y parvenir, il faut bien compter avec les impondérables, il est essentiel de s'améliorer.

Pourtant, la plupart des bénévoles ont donné beaucoup d’eux-mêmes, en heures, jours, sans compter ; nous avons eu nous-mêmes à nous réjouir d'avoir Nicole et son mari, précieux couple aussi motivé que joyeux ; des bouchers auxquels est venu s'ajouter Yves Marie Le Bourdonnec, champion du monde de la découpe (et oui, cela existe ! je vous laisse imaginer la valeur du bonhomme) pour montrer l'importance de leur savoir faire dans la valorisation des carcasses de viande de races locales ; des chefs qui n'ont pas hésité à abandonner leurs fourneaux pour se joindre à la fête, préparer à trois un dîner des chefs* pour 450 couverts et prouver dans "le théatre des saveurs" qu'il est bien plus agréable de valoriser des matières nobles.

* Ludovic Pouzelgues (Lulu Rouget), Nicolas Guiet (l'Uni) et Frédéric Vaillant (le Relais Saint Clair à Guenrouët)

Gratuité et solidarité, maîtres mots durant les trois jours (et les presque deux ans de préparation), ont permis de faire œuvre de pédagogie en divers domaines. Si l'activité autour des races locales ne se conçoit pour être vivable qu'en petite structure, cela ne signifie pas irrespect de l'hygiène et renoncement à la modernité. Le fabricant fromager ne sera ni un presse-bouton ni un acharné de la baratte en bois !

Démonstration de savoir faire, importance de la formation et de la valeur des métiers, le challenge a-t-il été honoré ?

Oui mais, il y a encore des marges de progression ! Chacun est riche d'une expérience rare, à tel point qu'il veut recommencer, donner plus, faire plus et mieux !
Les bouchers ont comparé des savoir-faire différents, sans parler de leur rencontre avec le champion du monde. Frédéric Vaillant a fait part de son plaisir à travailler et expliquer aux enfants et au public son travail sur la viande... et du regret d'autres chefs à n'avoir pu donner main forte à la fête ; et ce n'est pas pour être applaudi par 450 convives debout, heureux de transmettre leur satisfaction, non, il s'agit de bénévolat démonstratif et quasi anonyme sur la fête.

La fête version 2014 a été une vraie réussite, plus importante qu'en 2010 ; tout était prévu pour recevoir 30 000 personnes, chiffre impressionnant réalisé en 2010. Aux 14 ha de champs fauchés pour réaliser les parkings, il a fallu en rajouter pour l'accueil du dimanche.

La prochaine sera donc mieux encore ! C'est à peine fini que tout le monde est partant pour une nouvelle aventure, enrichie de son expérience et volontaire pour assumer de nouvelles tâches.

Pour ce qui nous concerne (ah ah, nous sommes aussi perfectibles !), nous nous attacherons à tisser des liens avec les producteurs présents sur le site, et... beaucoup de choses encore !

La solidarité a encore de beaux jours devant elle !

Encore plus belle sera la fête.
Encore plus belle sera la fête.Encore plus belle sera la fête.Encore plus belle sera la fête.
Encore plus belle sera la fête.Encore plus belle sera la fête.Encore plus belle sera la fête.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article